Domo-TIC |

Imprimer ce Page

Retour sur l’Histoire

(en cours de rédaction)

La notion de confort n’a pas attendue le « tique », c’est à dire l’électronique, pour entrer dans la maison. Chaque période de notre histoire à eu sa part de confort. Celui de l’Antiquité et du Moyen Age était organisé autour de l’espace. Lors de l’Ancien Régime l’ornement était privilégié. De nos jours, tout est basé sur l’économie des tâches ménagères et l’autonomie et la plénitude du bien être de individu.

Dans notre société moderne, le temps est devenu précieux. La femme s’est vue libérée des travaux que les machines exécutent pour elle, et ainsi laisser place au temps libre, aux loisirs de la culture intellectuelle, du perfectionnement moral et physique.

Des exigences accrues envers la  flexibilité et le confort des installations électriques, liées à la minimalisation des besoins énergétiques, ont abouti au développement de la gestion technique du bâtiment ou GTB. Le principe de l’installation intégrée, englobant toutes les fonctions, dans la domotiques ou l’immotique, forme la base de la GTB.

A l’origine de la technologie bus utilisée se trouve un dénominateur commun : le standard mondial  EIB (European Installation Bus) devenu aujourd’hui KNX.

Les premières réflexions concernant l’utilisation de la technologie de communication par bus pour les installations électriques et pour la gestion technique des bâtiment datent du milieu des années 80. Elles sont apparues parallèlement, dans diverses entreprises qui ont considéré que le lancement de systèmes propriétaires serait un frein à une vaste pénétration sur le marché. Un groupe de fabricants leaders dans le domaine des techniques d’installation électrique s’est formé en 1990 dans le cadre de EIBA, avec l’objectif de lancer un standard sur le marché. Ce standard garantit la compatibilité et l’interopérabilité des divers appareillages et systèmes provenant de différents fabricants.

Les premiers produits correspondant à ce standard sont apparus sur le marché en 1991. Aujourd’hui,  près de 4.000 groupes de produits, avec une pléthore d’appareils différents, provenant de plus de 110 sociétés membres EIBA. Ce produits couvrent l’ensemble des métiers du bâtiment et leurs applications, avec la  garantie de  leur parfaite interchangeabilité, ce qui leur permet de fonctionner en commun au sein d’une installation réalisée avec KNX.

C’est ainsi qu’a commencé l’essor du bus EIB, en Suisse, en Europe, jusqu ‘à être reconnu au niveau mondial. Avec le passage de EIB (Bus d’Installation Européen) vers  KNX, la propagation de ce système de bus standard entre dans une nouvelle phase, pour tous les corps de métier du bâtiment. Les installations EIB existantes restent pleinement compatibles avec KNX. De plus, on peut envisager de nouvelles possibilités, grâce au paramétrage simplifié et à l’apparition de nouveaux partenaires industriels, dans le domaine HVAC, la sécurité ou les appareils électroménagers.

Composition d’un système KNX

Un système KNX est constitué généralement:

  • De capteurs ( poussoirs, commutateurs, sonde de température, anémomètres) qui génèrent des ordres sous forme de télégrammes.
  • D’actionneurs (Relais de commutation pour la lumière ou les stores etc…) qui transforment les télégrammes reçus en actions.
  • Une conduite bus, qui relie tous les capteurs et les actionneurs pour l’échange de télégrammes.

Il n’y a pas lieu d’utiliser une centrale. Chaque appareil dispose de son propre microprocesseur. C’est grâce au paramétrage adéquat, modifiable à volonté, que chaque appareil apprend ce qu’il a à faire. De ce fait, KNX est très flexible et constamment adaptable à de nouveaux besoins. .

KNX en tant que combinaison de systèmes de pointe KNX réalise la synthèse des meilleures caractéristiques des trois systèmes de bus EIB, EHS et Batibus. KNX supporte les techniques de transmission Twisted Pair (paire torsadée bifilaire pour courants faibles), Powerline (transmission des données sur réseau 230V), radiofréquences et Ethernet. En outre, Easy Configuration permet le paramétrage d’installations simples, sans utiliser de PC. Les appareils domestiques sont reliés automatiquement par KNX.

KNX est un système développé pour être utilisé dans toutes les technologies inhérentes à la gestion technique des bâtiments ainsi que dans le cadre de l’habitat intelligent. De ce fait, les différents blocs techniques peuvent être planifiés et mis en service en commun (intégralement). Chaque fabricant se tient à la norme définie, ce qui implique une bonne interconnexion des appareils.

En résulte une simplification de la planification et de la mise en œuvre qu’ une fonctionnalité et un confort accru sans déploiement de moyens supplémentaires.

Pour atteindre ce but, tous les grands fabricants européens de produits pour la GTB se sont regroupés à travers l’association EIBA et ont assuré la propagation intensive du système en formant les installateurs. Du fait du regroupement de EIB avec les systèmes EHS et Batibus, EIB devient KNX, EIBA gardant les droits sur le logiciel de programmation, tandis que KNX représente l’ensemble des fabricants.

Un système correspondant à un standard EN 50090 est la première norme pour la gestion technique du bâtiment et la domotique. Le système KNX de KNX Association et des industriels y correspond parfaitement. Le système KNX, présent en Europe depuis bientôt 20 ans, en représente les fondements.

Un investissement à long terme Du fait du développement constant de KNX, les projets réalisés dans le passé restent compatibles avec les appareils dernier cri. Cela représente une garantie de l’investissement fort appréciée par les maîtres d’œuvre et les gestionnaires. C’est un élément de garantie pour le développement futur du système KNX.

(source http://www.knx.ch/).

Lien Permanent pour cet article : http://domo-tic.com/domotique/explications/retour-sur-lhistoire/

  • RSS
  • Facebook
  • Google+
  • Twitter
  • Delicious